Musculation et détox aux jus: Mon bilan

Cela fait maintenant plus de 1 mois que j’ai entamé des changements alimentaires dans mon alimentation, tout en maintenant une activité intensive dans le domaine de la musculation et du soccer( voir article « perdre 1 kilos en 1 semaine« ). L’heure du bilan a enfin sonnée..

 

Musculation et detox: Pour quelle raison?

Longtemps consommateur de protéines en poudre, pizzas, macdo, pattes et pain, j’ai accumulé de mauvaises graisses et toxines durant ces  dernières années. On ne se rend pas compte tout de suite de l’effet délétère d’une telle alimentation, c’est vraiment progressif.

Même une personne qui ne mange jamais de fastfood accumule de mauvais aliments au fil des années qui s’accrochent aux parois de notre fabuleuse machine humaine, qui devient de moins en moins fonctionnelle. La résultante est que nous nous engraissons et nous sommes moins en forme.

Lorsque j’ai voulu commencé cette détox en parallèle de la musculation, je pesais 68 kg environ, avec un excès de tissu adipeux réel. Je ne sais pas si cela se voit réellement sur ma première photo ci-dessus, mais j’avais pas mal de graisses accumulées au niveau de l’abdomen, ainsi que des douleurs chroniques au niveau des trapèzes supérieurs et cervicales.

Mon changement alimentaire: Début de la détox

Avant d’aller plus loin, je tiens à rappeler que le but d’une détox n’est pas de perdre du poids. Cependant, comme nous nettoyons le corps et ses toxines, nous perdons assez facilement du poids ainsi que de la graisse.

On peut imaginer que se mettre aux fruits et légumes est contraignant, privatif et que l’on va mourir de faim tel un participant de Koh Lanta, mais dans la réalité ce n’est pas vrai, nous mangeons à notre faim, mais sainement.

Je n’ai rien changé du tout à mon repas du midi et j’ai simplement supprimer les protéines en poudre. J’ai réduit considérablement d’ailleurs mon apport protéique quotidien, pour descendre à environ 1g/kg de poids de corps, au lieu des 2 g souvent préconisés dans le milieu.

C’est donc essentiellement le soir que je consomme quasiment que des jus de fruits et légumes, mais pas seulement. Voici un exemple d’une journée type:

  • Matin, avant training de musculation: Jus de fruits biologiques à l’extracteur
  • Post training: Repas normal, par exemple pattes + 2 oeuf
  • Collation à 16/17h: Fromage blanc ( même si c’est déconseillé en détox ) + noisettes, amandes ou autres aliments naturels
  • Puis le reste de la journée, dès que j’ai faim je mange des fruits comme des bananes, pommes + jus de légume à l’extracteur vers 22h
  • Je termine la journée devant la télé avec une petite mousse au chocolat bio ou pas bio suivant les jours, et un bon verre d’eau accompagné de plantes médicinales

Le résultat est positif: Si je ne peux dire avoir progressé sur mes charges en musculation, j’ai au moins maintenu mes performances tout en perdant 3 kilos et pas mal de graisses abdominales.

A noter que je me sens beaucoup plus en forme lors de mes entrainements, je récupère plus vite entre les séances, et je suis beaucoup plus résistant aux efforts à dominante lactique au soccer.

Une véritable détox se fait de manière beaucoup plus rigoureuse, mais j’ai opté pour la progressivité. Les résultats sont malgré tout positifs, et je me permets très occasionnellement des écarts.

Lorsque l’on ressent le pouvoir merveilleux des fruits et des jus de légumes, croyez moi, on a plus envie de revenir en arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *