Comment brûler plus de graisse plus rapidement

Que l’on ait beaucoup de poids à perdre ou juste ce petit bourrelet qui nous embête, on se prend vite la tête avec la graisse. On trouve qu’il y en a toujours trop.

Mais, la question, est comment s’en débarrasser.

Déjà, vous savez qu’il faut soigner votre alimentation. Que peut-on et que ne peut-on pas manger ? Je donne tous les détails dans mon guide gratuit, téléchargeable sur le blog, où toute une partie est consacrée à l’alimentation.

Mais dans cet article je veux parler de deux petites astuces que j’utilise pour manger la graisse petit à petit.

Je l’ai dit dans un autre article, je le répète aujourd’hui. On ne peut pas cibler la perte de graisse. La graisse se perd uniquement de manière homogène sur l’ensemble du corps. Donc si on veut que ça parte, il faut brûler plus de calories que l’on en consomme.

1)   Des squats à jeun

Je me lève. Je bois un grand verre d’eau. Je prépare mes affaires pour la journée, les aliments pour le petit dej. Et je me lance dans les squats.

Vu que vous n’avez rien dans le ventre, votre corps va aller « taper » dans les réserves. Et vos réserves c’est la graisse.

Pour le nombre de squats à effectuer. Commencez doucement. Peut-être 30 ou 50. Mais faites-le chaque matin en faisant un squat de plus chaque jour. Je vous dis la vérité : les premières fois c’est dur, voire très dur. Mais on s’y habitue vite et la graisse fond comme neige au soleil. Evidemment interdiction de manger des cochonneries en se disant « J’ai fait mes squats ce matin, j’ai le droit » 🙂

Une fois les squats terminés, vous pouvez prendre votre petit dej.

Ici, à moins de faire 500 squats, ça vous prendra moins de 5 minutes. Donc pas d’excuse de manque de temps 🙂

2)   Cardio fractionné

Lorsque vous êtes sur des machines exclusivement destinées à la transpiration (bien dit non ? hehe) essayez de casser votre rythme. Plutôt que faire un mouvement répétitif de manière cyclique, pour pouvez modifier 2 choses :

–       la résistance de la machine

–       l’amplitude de vos mouvements

D’ailleurs, si vous avez des machines qui permettent de mesurer le pouls, soyez vigilants.

On se dit souvent « Plus mon cœur bat vite, plus je transpire, plus je brûle de graisse ». Mais c’est faux.

Il faut arriver à garder son pouls entre 60 et 70% de sa capacité maximale de battement.

Et comment connaître sa capacité maxi ? Il faut faire (220 – âge).

La capacité maxi d’une personne de 30 ans sera donc 220 – 30, soit 190.

Cette personne devra faire en sorte de garder son cœur entre 114 et 133 pulsations/minute.

Avec une machine, bien sûr, c’est plus simple car on a les chiffres devant les yeux.

Et si vous n’avez pas de machine ? Comme je le dis souvent : écoutez votre corps.

Si vous sentez que vous fournissez un effort très intense, c’est que votre cœur est au dessus des 70%. Donc levez un peu le pied. Il faut sentir qu’on fourni un effort qui fait bien battre votre cœur sans pour autant que vous vous disiez « Ouh, c’est dur là ! »

A vous de jouer maintenant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *